Noir de CFP femme Danse Salon 4qHxUFw1

Menu global

Carnet horticole et botanique

Noir de CFP femme Danse Salon 4qHxUFw1

Ravageurs et maladies
Français

Onglets

Description

Résumé

Le champignon responsable de la moisissure grise se développe rapidement par temps frais et humide. L'infection peut apparaître sur presque toutes les espèces de plantes, autant sur les tissus morts que sur les parties vivantes. La maladie se caractérise par l'apparition d'un duvet grisâtre suivi du dessèchement ou de la pourriture des parties infectées. Elle est fréquente dans les serres, les entrepôts (fruits et légumes) et les pépinières.

Signes et symptômes

  • de femme Noir CFP Salon Danse Le champignon infecte d'abord les parties affaiblies, blessées ou mortes; il se propage ensuite aux parties saines, particulièrement les tissus tendres des jeunes feuilles, fleurs et fruits; le feuillage du bas est souvent plus vulnérable.
  • Les dommages peuvent différer légèrement sur certains hôtes, mais l'infection cause généralement le dessèchement graduel ou la pourriture des parties atteintes.
  • Au début, les feuilles présentent des taches aqueuses irrégulières et diffuses.
  • Plus tard, les taches se nécrosent et sont parfois bordées d'un halo plus pâle marqué d'anneaux concentriques foncés.
  • Par temps frais et humide, les tissus infectés se couvrent d'un épais duvet grisâtre.
  • À un stade avancé : les feuilles, les boutons et les fleurs se dessèchent et tombent, les fruits avortent ou pourrissent; des chancres (plaies) entourent les tiges qui se déshydratent et meurent.
  • Il peut se former un épais tissu blanchâtre et filamenteux sur les sols et les terreaux organiques.

Nom latin

Botrytis cinerea

Plantes hôtes

Le champignon n'a pas d'hôte spécifique. Il peut infecter la plupart des espèces de plantes (feuillus et conifères) et toutes leurs parties (feuilles, fleurs, fruits, tiges), que les tissus soient morts ou vivants.

Cycle de développement

Description et cycle de développement

Botrytis cinerea est un champignon de taille microscopique faisant partie des Deutéromycètes, les champignons imparfaits, qui n'ont pas de forme sexuelle connue.

Il produit un mycélium grisâtre de type filamenteux et cloisonné. Selon le climat, il forme aussi des conidies, des spores non sexuées, et des sclérotes, des masses compactes de mycélium, pouvant persister dans le sol de nombreuses années.

Le champignon survit à l'hiver et à la sécheresse sous forme de mycélium, sur les débris de plantes, ou de sclérotes.

Dès que le climat redevient favorable, le mycélium hivernant se réactive et les sclérotes bourgeonnent, formant d'autres mycéliums. Dispersé par le vent et la pluie, le pathogène envahit de nouveaux tissus. C'est la période d'infection primaire.

Durant la saison de croissance, par temps frais et humide, le mycélium mature produit une abondance de fructifications et de spores qui forment rapidement un épais duvet grisâtre. Les spores se dispersent et germent rapidement, causant des infections secondaires, tant que le climat demeure favorable.

Le champignon s'inactive aux premiers gels d'automne.

Prévention et contrôle

Conditions favorables

Le champignon peut se développer à des températures variant entre 1 et 28 °C, mais il prolifère plus rapidement par temps humide et frais (12 à 20 °C). D'autres facteurs peuvent aussi avantager le pathogène : le manque de lumière et d'air, l'excès d'arrosage ou de fertilisation, le mauvais drainage du sol, les tailles drastiques, les blessures et les débris végétaux infectés laissés sur le site.

Dépistage

Observer régulièrement les plantes pour déceler la présence de taches suspectes ou de moisissures grises, surtout quand le climat est favorable à la maladie et que les végétaux sont affaiblis par de mauvaises conditions de croissance.

Mesures préventives

  • Choisir un site approprié et respecter les distances de plantation.
  • Maintenir la vigueur des végétaux en les fertilisant adéquatement et en les irriguant en période de sécheresse. Arroser de préférence en début de journée et éviter de mouiller le feuillage.
  • Tailler la ramure des plantes trop denses pour améliorer la circulation de l'air et favoriser l'entrée du soleil. Diviser les vivaces trop compactes.
  • Éviter les excès d'engrais riches en azote et les tailles drastiques qui provoquent la croissance de tissus tendres plus vulnérables.
  • Maintenir le site exempt de débris végétaux ; nettoyer les plantes des feuilles mortes et des fleurs fanées.

Contrôle physique

  • Couper et jeter les parties atteintes ; éliminer les plantes trop sévèrement infectées.
  • Désinfecter régulièrement les outils de coupe avec de l'alcool isopropylique à 70% (alcool à friction).
  • Ne jamais composter de débris végétaux infectés.

Contrôle biologique

Aucun traitement disponible

Contrôle chimique

En cas d'infection grave la ou les années précédentes, utiliser en prévention un pesticide à faible impact dont l'ingrédient actif est la souche QST 713 de Bacillus subtilis. Lire attentivement l'étiquette du produit et suivre les recommandations du fabricant.

Add this

Partager cette page Facebook Twitter